La roue

La roue

La  roue  à  godet  important  élément  moteur
du  système  est  protégée  contre  la  chaleur
et les intempéries par un toit dès 1866. Les
auteurs  de  la  restauration  ont  su  restituer
par  leur  savoir  faire  l’état  d’une  technique
propre à l’esprit inventif des anciens scieurs.
Certains  éléments  développés  par  ces
derniers ne se retrouvent pas ailleurs.
Voici  quelques  données  techniques  sur  la
roue actuelle :
– Diamètre extérieur  4.50 m
– Largeur de la roue  0.95 m
– 8 rayons
– 57 godets ou palles

Pour  l’exécution  de  cette  roue  il  a
fallut 4,200  m2  de  bois  de  mélèze  brut,
dont près de la moitié est partie en déchet
(aubier  du  bois  et  découpe  des  arrondis,
rabotage etc.).
Le mécanisme
Pour  apprécier  l’ingéniosité  des
mécaniciens  le  mieux  est  d’observer  la
scierie  en  fonction.  On  peut  constater
encore  aujourd’hui  des  pièces  en  fonte  de
l’installation  initiale  et  la  trace  de  toutes  les
interventions survenues après coup.
La  modernisation  de  l’entraînement
inférieur  qui  date  du  début  du 20ème siècle
(1901-1910)  contraste  avec  le  mécanisme
d’avance  du  tronc  qui  est  relativement
ancien  véritable  système  composite,
marqué  par  les  réparations  successives,  il
est  fait alternativement  du  cuir,  de  bois  et
d’acier.